L’ESPACE D’ART CONTEMPORAIN

L'Espace d'Art Contemporain

Se faire plaisir et faire plaisir aux autres. C’est cette simple ambition qui a amené  Henri Orenga de Gaffory à aménager sa cave en espace d’exposition et de diffusion d’art Contemporain.
« L’art et le vin, c’est une question de perception, un plaisir sensuel » Séduit par cette part d’imagination, cette sensibilité qu’on retrouve selon lui dans la création du vin comme dans la création artistique, Henry Orenga de Gaffory a réalisé son désir de marier l’exercice de ses deux passions dans un même lieu, pour le partager avec le plus grand nombre.
Cette initiative philantropique s’est concrétisée pour la première fois en 1991. La modernité du lieu, sa surface, ses volumes ainsi que la beauté du paysage se prêtant admirablement à la créaqion et à la contemplation. Depuis lors, de nombreux artistes, plasticiens, sculpteurs et photographes,  ont investi l’espace:

Agnes Accorsi, Jean-Laurent Albertini, Benjamin Bachelier, Jean-Marie Bartoli, Luciano Bartolini, Patrick Bock, François Boisrond, Paul Chauder, Claude Closky, Philippe Cognée, Miguel Chevalier, Elie Cristiani, Stephen Dean, Jeanne de Petriconi, Herve di Rosa ,  Pascal Dombis, Hakima Eldjoudi, Benjamin Flao, Jean-Baptiste Ganne, Laurent Grasso, Bernard Filippi,Thierry Fontaine, Ange Leccia, Luc Leccia, Anne Mandorla , Jean-Paul Marcheschi, Jean-Luc Moulène, Tousaint Muffragi, None Futbol Club, Joseph Orsolini, Giovanni Ozzola, Jean Paul Pancrasi, Laurent Perbos, Jeanne de Petriconi, Marie Pinoteau, François Retali, Magdalena Rodrigez-Antoniotti, David Raffini, Jean-Joseph Renucci, Dominique Ricci, Yvan Rebyj, François Retali, Pierre Rossignol, Georges Rousse, Po Sim Sambath, Nicolas Tubery, Loulou Schiavo, Djamel Tatah, Pascale-Martine Tayou, Jean-Philippe Toussaint, Ru Xiao Fan, Claude Viallat, Thomas Wattlebed, Apichatpong Weerasethakul.



Expositions de l'été


Peintures
jean-Paul Pancrazi

Du 20/06/2019 au 28/07/2019



L'exposition :

La première exposition de l’été présentée au  Domaine Orenga de Gaffory sera  consacrée  aux créations récentes du peintre insulaire Jean-Paul Pancrasi .

Des créations qui s’inscrivent dans la continuité de ce qui caractérise  sa peinture.

"Il n'y a pas véritablement de thèmes qui alimentent mes œuvres, mais plutôt des axes liés à des notions d'apparition et de disparition, de matière et d'esprit, de présence et d'absence, d'appartenance et de déshérence... Ces lignes directrices servent de support aux différentes matières employées (terre, métal, papier, goudron...) lesquelles sont soulignées ou renforcées ou peut-être désagrégées par des bribes de textes manuscrits... Une des propriétés fondamentales de la peinture est de figer le temps et le mouvement. Cette immobilité confirme l'absence. C'est à dire qu'une trace s'inscrit comme le passage d'une présence, déjà ancienne, à jamais disparue."

La terre est le lien fondamental qui unit ses œuvres. A la fois support et médium, elle est partout, solitaire ou accouplée à d’autres matières, le goudron pour l’exploration du noir, la poudre de marbre fondue dans la peinture blanche, ou encore  l’argile. La couleur se limite au noir, au blanc et aux trois couleurs primaires dans une quête de tonalité majeure. Tandis que la spontanéité du geste est privilégiée sur la réflexion, les empreintes,  sont réfléchies, déclinées,  et sans cesse renouvelées :  empreintes sur papier, collées ensuite sur la toile, empreintes pressées dans l’épaisseur de la matière, empreintes de parpaing, d’arabesque, de râteau, de toile de jute, de canisse, de sous- plats tressés, de regard d’égout, de roue de tracteur  « ...Le fait de travailler en épaisseur me permet de graver divers signes et empreintes qui peuvent être perçus comme des traces. »

L’écriture est toujours présente dans les toiles de Pancrazi ; présence fugace griffonnée en marge ou au centre de larges plages monochromes. Ces écrits ne sont jamais personnels. Ils apparaissent parfois entre les différentes strates de matières sous la forme d’articles de presse ou de pages de livres.

Les paysages de Jean Paul Pancrazi sont le fruit d’une expérimentation intérieure ; une expérience qui transpire des vibrations produites par les matières d’origine organique et culturelle et des signes qui s’expriment au-delà du langage.

 

 

 

L'artiste :

Anti-Peinture
Louis Schaivo

Du 01/08/2019 au 29/09/2019



L'exposition :

Le Domaine Orenga de Gaffory est très heureux de présenter une nouvelle exposition consacrée à Louis Schiavo et à un nouveau maillon de la chaîne créative en constante évolution qu'il déroule depuis son enfance, « l’Anti Peinture ».

« Louis Schiavo est un créateur infatigable, passionné et passionnant, toujours en phase de recherche et de renouvellement. »…Jusqu’au jour récent où il a renoncé à cet éternel renouvellement pour initier une démarche qu’il nomme lui-même « Anti Peinture » ; ainsi nommée, non contre la peinture et les peintres, mais comme l’expression du sentiment inspiré par sa propre carrière picturale, le sentiment d’un échec.

Il aborde alors la série des « Disques éclatés », « Sa culture musicale est encyclopédique et ses histoires sont constellées des très grands artistes, … qui ont fait partie de sa vie et qui sont restés ses amis ». Rien d’étonnant donc à découvrir cette série d’œuvres qui dans la chronologie de leur création relate la transition de l’artiste vers la disparition totale de la peinture. Les premières œuvres laissent en effet apparaître sous le vinyle des dessins minutieux, précis et précieux, les couleurs chatoyantes déposées sur bois, sur papier, qui vons progressivement s’évanouir.

Après les « Disques éclatés », Louis Schiavo a abordé la série qu’il nomme « Les Lainés ». Une approche longtemps réfléchie, avant d’être réalisée. Ces œuvres sont composées à partir de laine, qu’il met à bouillir avec de la farine de maïs, ensuite collée sur des supports de bois carré. A partir de cette matière abordée et explorée par appétence, pour sa chaleur, sa douceur, sa malléabilité, il compose des monochromes noirs, des noirs et blanc ou encore des combinaisons de couleurs oniriques. La matière bouillie, séchée, endurcie à l’aspect rugueux, solide, organique, évoquant le marbre ou la roche volcanique contraste avec la douceur , la souplesse, la volupté des fils de laine ruisselant à l’extérieur du cadre ; « …comme des spaghettis que l’on aurait à moitié plongés dans l’eau bouillante, laissant leur queue rigide flotter à la surface,… ». Ce contraste fait écho à un autre formé entre la géométrie verticale des fils de laine tombant au sol, ou d’un fil tendu vers l’extérieur de la composition, avec la rondeur des formes composées à l’intérieur de cette dernière. Une installation inédite et originale témoignera de cet ensemble dans une seconde partie de l’exposition.

" On dira que Schiavo est tombé de ses ciels souverains, jeté sur la scène où tout lui est plus présent et plus complexe, à commencer par son propre regard qui soudain le sonde et lui démasque les paysages intérieurs de ses fantasmes. Des roues menacent les villages, des larmes tombent comme des cris d'une lumière lourde, des ténèbres furtives s'organisent... Envers, enfer du décor que l'époque précédente n'avait pas su ni voulu voir? Peut-être. Et peut-être pas du tout. Une seule certitude, le jazz est grand, et c'est pour cela qu'hier Schiavo peindra le secret des images comme demain il peignait des images secrètes. "
Jean-François d'Abouchar.

Au sein de son exposition, Louis Schiavo a invité une jeune artiste photographe qu’il soutient et que le Domaine Orenga de Gaffory est également très heureux d’exposer et de faire découvrir : SHERAZADE AUCLAIR….dit SHER, ….mais on ne vous en dit pas plus….

L'artiste :

Photographies
Sherazade Auclair

Du 01/08/2019 au 29/09/2019
Site web : https://sherazade-auclair.book.fr/



L'exposition :

Une œuvre est toujours l'histoire d'une époque,d un lieu,et d'un secret.

Qui est SHER? elle a choisi d'être photographe.

Dés son plus jeune âge elle savait quelle chercherai un moyen de saisir?

Elle est avant tout une folle de l’imprévu douée splendidement pour cet art.

Comment trouve-t-elle le temps et l’énergie pour se consacrer longuement à ses  photos.

Cette démarche se distingue par le fait que un lieu, un motif, un imprévu, est une histoire à

fixer sur dans son appareil.

L'artiste :


Toutes nos expositions

2019
Peintures

jean-Paul Pancrazi

2019
Anti-Peinture

Louis Schaivo

2019
Photographies

Sherazade Auclair

2018
L'intuition des couleurs

Sabatina Leccia et Qin Han

2018
Peintures-Photographies

Pierre-François Orenga de Gaffory

2017
TIME IS TIME WAS

PasCal Dombis

2017
ASSORTIMOTS

Raphaelle Duroselle

2016
POSSIBILITÉS DE DIALOGUES

Jeanne de Petriconi

2016
HORS JEU

EXPOSITION COLLECTIVE

2015
LATITUDE-LONGITUDE

Jean-Laurent Albertini

2015
EOLE FURIOSO

Jean-Paul Marcheschi

2014
LES VENDANGES DE L'AMOUR

Jean-Joseph Renucci

2014
JE NE ME SOUVIENS PLUS TRÈS BIEN

Dominique Ricci

2013
PEINTURES

Djamel Tatah

2012
PHOTOS-VIDEOS

Giovani Ozzola

2012
SCULPTURES & PHOTOGRAPHIES

Ange Leccia & Luc Leccia

2011
AMNESIA

David Raffini

2011
FILIPPI PANCRAZI

Bernard Filippi -Jean-Paul Pancrazi

2010
PEINTURES VIDEOS

Agnès Accorsi

2010
PASCALE MARTINE TAYOU

Pascale -Martine Tayou

2009
SCULPTURES IMMATERIELLES

Georges Rousse

2009
UN CIEL VIDE

Andre Casabianca

2009
UNIVERS MODELE QUANTIQUE

Yvan Rebyj

2008
LAND OVER

Hakima El Djoudi

2008
LIBRU

Jean-Philippe Toussaint

2008
ENJOY

Ru Xiao Fan

2007
SEE SAW

Linda Calderon

2007
R.R.B.

Pascal Dombis

2007
PEINTURES

Louis Schiavo

2006
SEESCAPES

Patrick Bock

2006
VIDÉOS PHOTOS

Ange Leccia

2006
VOYAGE IMMOBILE

Pierre Rossignol

2005
MORSUES VI

Jean-Paul Marcheschi

2005
VENTS D'ANGE

Dominique Degli Esposti

2005
MY DREAM HOUSES

Jean-Luc Vilmouth

2004
VUES DE L'INTERIEUR

Jean-Marie Bartoli

2004
RENCONTRES

Philippe Cognée

2003
SUR-NATURE

Miguel Chevalier